• La Coalition

Les partis politiques appuient l'importance de l’alimentation scolaire

Updated: Feb 10


Crédit photo: Brent Mansfield, Lord Roberts LunchLAB, en partenariat avec Fresh Roots et Growing Chefs

La Coalition pour une saine alimentation scolaire est ravie de partager les réponses en appui aux programmes d'alimentation scolaire des différents partis politiques. Avec le jour de l'élection ce lundi, la campagne #Nourrir nos jeunes bat son plein et garde l'élan qu'elle a pris au cours de la dernière année!


Au niveau fédéral:

Lors de cette campagne électorale, nous avons constaté l’engagement et le soutien envers l’alimentation scolaire à travers les lignes des différents partis.


  • Le NPD est le premier parti politique national à chiffrer les coûts d’un programme d’alimentation scolaire. Le plan fiscal du NPD s’engage à investir 200 millions pour un « Programme de repas sain pour enfants » en 2020-21 allant jusqu’à 300 millions en 2024. La plateforme du NPD indique, à la page 67, que : « Les néo-démocrates travailleront en partenariat avec les provinces, les territoires, les municipalités et les communautés autochtones à l’élaboration d’un programme pancanadien de nutrition scolaire. Celui-ci permettra à tous les enfants canadiens d’avoir accès à des aliments sains et d’acquérir les compétences en alimentation nécessaires pour faire des choix alimentaires sains toute leur vie.»

  • La plateforme du Parti Vert souligne à la page 41, « Nous sommes en faveur de l’importance accordée à améliorer l’accès à des sources alimentaires saines, y compris un programme national de lunch à l’école [...] » En réponse au questionnaire envoyé par le Réseau pour une alimentation durable, le Parti Vert a déclaré qu’ils établiront un programme d’alimentation scolaire national façonné par la communauté et financé par le gouvernement fédéral afin de s’assurer que nos enfants aient un accès quotidien à de la nourriture saine et locale, et qu’ils puissent se concentrer pleinement sur leur éducation. Le parti envisage de mettre ce programme en place dans les quatre prochaines années.

  • En réponse au questionnaire du Réseau pour une alimentation durable et de celui des Diététistes du Canada, le Parti libéral reconfirme son engagement fait plus tôt cette année dans son budget de mars 2019 de travailler avec les provinces et territoires vers la création d’un programme national d’alimentation scolaire.

  • En réponse au questionnaire du Réseau pour une alimentation durable, le Bloc Québécois répond que « l’éducation étant une compétence exclusive du Québec et des provinces, le Bloc Québécois ne proposera pas de programme universel de saine alimentation scolaire. Nous souhaitons toutefois une hausse des transferts en éducation et services sociaux pour le Québec et les provinces.»

  • Alors que l’enjeu n’est pas apparu dans la plateforme du Parti conservateur, plusieurs candidats du parti ont exprimé leur appui à l’idée de fournir des aliments sains aux écoles et plusieurs députés conservateurs sont en faveur d’un programme national d’alimentation scolaire à coûts partagés.

Le sujet des programmes d’alimentation scolaire a été discuté lors de plusieurs événements Je mange donc je vote et plusieurs candidats ont exprimé leur appui envers une forme quelconque d’un programme d’alimentation scolaire.


  • Lors d’un événement Je mange donc je vote à Halifax, le candidat libéral Andy Fillmore affirme que son parti consulte les provinces et territoires, ainsi que les organismes à but non lucratif pour déterminer à quoi ressemblerait un programme national de saine alimentation scolaire, afin d’aider les enfants à être en bonne santé et donc à apprendre mieux.

  • Lire à propos du débat organisé par le Local Community Food Centre à Stratford dans cet article du Beacon Herald, où les candidats ont discuté d’un programme national de saine alimentation scolaire.

  • Lors de l’événement Je mange donc je vote à Guelf en août dernier, les candidats ont été questionnés à propos d’un programme national de saine alimentation scolaire. Les candidats présents du NPD, du Parti libéral et du Parti Vert ont exprimé un appui enthousiaste. Steve Dyck, candidat du Parti Vert a partagé que « nous avons besoin d’un programme national d’alimentation scolaire. Les États-Unis en on un, il y a beaucoup de raisons pour lesquelles les gens le font. C’est assez gênant de ne pas en avoir un. Les études démontrent que si les enfants ont faim, leur cerveau n’est pas prêt à recevoir de l’information.» (traduction libre). Le candidat conservateur Ashish Sachan a offert une réponse écrite suite à l’événement qui concluait : « Considérant que les enfants sont les porteurs du futur du Canada et de son rôle de leader dans le monde, l’importance de la santé des enfants (étant donné les effets négatifs à long terme de l'insécurité alimentaire infantile) ne doit pas être sous-estimée.» (traduction libre)

Au niveau provincial:

Lors des derniers mois, les gouvernements conservateurs nouvellement élus en Ontario au Québec et en Alberta ont tous continué à appuyer le financement provincial des programmes d’alimentation scolaire au même niveau que leurs prédécesseurs. Le Parti conservateur de l’IPE, également élu récemment, s’est engagé à accroître le projet pilote du gouvernement précédent afin de créer un programme étendu d’alimentation scolaire:


  • Le gouvernement conservateur de l’Alberta a réaffirmé qu’il investirait 15,5 millions pendant l’année scolaire 2019-20 en appui à un programme de nutrition scolaire qui avait été mis en branle par le NPD précédemment au pouvoir. La ministre de l’Éducation, Adriana LaGrange, appuie l’investissement dans un article de Global News: « Je comprends vraiment comment une bonne nutrition affecte nos enfants et donc, c’était très important pour moi d’apporter ce projet vers l’avant et j’ai le plein soutien de mes collègues. » (traduction libre)

  • En novembre 2018, l’ancien gouvernement libéral de l’IPE dévoilait des plans pour un projet pilote de saine alimentation scolaire (healthy school food pilot,) suivis de discours de ministres de tous les partis en faveur du projet. Lors que le nouveau gouvernement conservateur a pris le pouvoir, le lancement du programme a premièrement été reporté, mais finalement remis sur la table le 11 octobre 2019. Le premier ministre a inclus dans la lettre de mandat du ministre de l’Éducation et de l’Apprentissage continu, que celui-ci devait travailler avec son collègue, le ministre de l’Agriculture et des Terres, afin de développer et implanter un programme d’alimentation scolaire complet en se basant sur le succès du récent projet pilote. La Coalition est optimiste et pense que le programme fera grandement évoluer la santé et le bien-être des étudiants de l’IPE.

Nous sommes encouragés par tous les candidats fédéraux qui sont en faveur du développement d’un programme national de saine alimentation scolaire et nous avons hâte de travailler avec le nouveau gouvernement afin de continuer à bâtir sur ce qui a déjà été commencé! L’étape clé pour notre gouvernement à venir sera de placer l’investissement vers un programme national d’alimentation scolaire dans la lettre de mandat du ministre de la Santé et dans le budget 2020.


Comme le proverbe le dit : il faut un village pour élever un enfant, et la Coalition est heureuse de constater le soutien à travers les partis pour la saine alimentation scolaire!

0 views

Coalition pour une saine alimentation scolaire

Au Réseau pour une alimentation durable

3875 St-Urbain, Suite 502
Montreal, QC H2W 1V1

schoolfood@foodsecurecanada.org

Suivez-nous !
  • Facebook - Grey Circle
  • Tumblr - Grey Circle

© 2018 par la Coalition pour une saine alimentation scolaire. La Coalition pour une saine alimentation scolaire est un réseau coordonné par le Réseau pour une alimentation durable.