• La Coalition

Lettre du CODE-COMOH au premier ministre de l'Ontario

Updated: Jun 10


Crédit: Peterborough Public Health

Le 28 janvier, le Conseil ontarien des directeurs de l'éducation (CODE - Council of Ontario Directors of Education) et le Conseil des médecins hygiénistes de l'Ontario (COMOH - Council of Ontario Medical Officers of Health) ont envoyé une lettre conjointe au premier ministre Ford exhortant la province à mieux soutenir les programmes de nutrition des étudiants (SNPs - Student Nutrition Programs), ainsi qu'à encourager «les ministères de l'Ontario à collaborer avec des partenaires fédéraux pour faciliter le développement de SNP universels à travers l'Ontario.»



Lisez la déclaration conjointe des présidents du CODE et du COMOH ici (anglais seulement).


Cette lettre est survenue lorsque le COMOH a demandé aux diététistes en santé publique de l'Ontario (ODPH - Ontario Dietitians in Public Health) de préparer une ébauche de recommandations compte tenu de leur expertise dans le domaine des SNP. Le COMOH a ensuite examiné et soumis la déclaration conjointe à CODE pour approbation et la soumission conjointe finale a été envoyée à Premier Ford par CODE-COMOH. Il est important de noter que la lettre a également été envoyée à plusieurs ministres, en particulier le ministre de l'Éducation de l'Ontario, le ministre de l'Enfance, des Services sociaux et communautaires et le ministre de la Santé, avec des recommandations spécifiques pour chaque ministère, car CODE-COMOH reconnaît qu'il prendre «tout le gouvernement» pour concrétiser ces initiatives.


La lettre souligne que «les programmes d'alimentation scolaire sont de plus en plus considérés comme des contributeurs essentiels à la santé physique et mentale des élèves», notant la recherche croissante qui montre la valeur des programmes d'alimentation scolaire pour améliorer les choix alimentaires et soutenir la réussite des élèves, y compris les performances scolaires et la réduction de l'absentéisme. et amélioration du comportement des élèves.

Pourtant, comme l'explique la lettre, les SNP ont constamment été sous-financés et sous-soutenus.


Reconnaissant la valeur significative des programmes d'alimentation scolaire, CODE et COMOH expliquent que «le COVID-19 offre à l'Ontario la possibilité d'augmenter son investissement dans les SNP afin d'améliorer le rendement des élèves et leur aptitude à apprendre».


La lettre propose cinq recommandations:


  1. Le Guide de réouverture des écoles de l’Ontario du ministère de l’Éducation (MEDU - Ministry of Education) devrait être révisé pour permettre aux conseils scolaires d’ajouter un libellé habilitant dans leurs plans de retour à l’école. (Les changements de langage suggérés exempteraient les SNP de la liste des visiteurs interdits et indiqueraient que les aliments portionnés individuellement tels que les pommes entières, les carottes coupées, etc. peuvent être portés en toute sécurité si vous suivez des pratiques de salubrité alimentaire appropriées.)

  2. Le Ministère de l’enfance, des services sociaux et communautaires (MCCSS) est prié de publier et de mettre en ligne les directives nutritionnelles mises à jour du SNP et d’imposer la participation de la santé publique à la mise en œuvre locale.

  3. Le ministère de la Santé (MS) devrait être invité à créer une formation et une certification des manutentionnaires alimentaires en ligne et gratuite pour les bénévoles du SNP à travers la province.

  4. Le MEDU et le MCCSS sont invités à développer conjointement un programme SNP universel financé pour la réussite des étudiants. Cela devrait inclure le financement d'un coordonnateur rémunéré dans chaque école participante.

  5. Les considérations futures comprennent le soutien de l'infrastructure ainsi que l'encouragement des ministères de l'Ontario à collaborer avec les partenaires fédéraux pour faciliter le développement de SNP universels dans l'ensemble de l'Ontario.


Chaque recommandation offre un contexte et une explication des raisons pour lesquelles ce soutien est nécessaire et de ce qu'il peut accomplir.


Par exemple, #4 partage:


«Là où des programmes d'alimentation scolaire existent, les élèves affichent une amélioration de la qualité de l'alimentation, de la réussite scolaire, du comportement des élèves et une meilleure assiduité. Le cadre Fondations pour une école en santé du ministère de l’Éducation (MEDU) identifie les éléments importants d’un environnement d’apprentissage qui favorise et soutient le bien-être des enfants et des élèves, l’un des quatre objectifs fondamentaux de la vision renouvelée de l’éducation de l’Ontario. Les SNP modélisent une approche intégrée où les partenariats entre l'école, la maison et la communauté se croisent pour promouvoir le bien-être des élèves. Les habitudes saines importantes que les élèves apprennent aux SNP renforcent l'enseignement du programme, sont partagées à la maison et contribuent à la santé et à la réussite de la famille. Avoir un coordinateur identifié comme responsable pour chaque école aiderait à faciliter une approche universelle. »


La lettre nous rappelle que «le Canada est le seul pays du G7 à ne pas avoir de programme national d'alimentation scolaire harmonisé pour garantir la livraison constante de repas nutritifs aux élèves. La page 4 renvoie au travail de plaidoyer de la Coalition et déclare que «Grâce au succès des programmes SNP de l’Ontario, les ministères de l’Ontario sont bien placés pour donner leur voix et leur soutien à ces efforts de promotion. En outre, les nombreuses conséquences imprévues de l’impact du COVID-19 sur les familles en font un moment crucial pour tester de nouvelles approches des SNP. L'Ontario pourrait mettre à l'essai des programmes de repas chauds dans certaines écoles afin de recueillir des données sur les efforts du gouvernement fédéral.


Il est clair que l'élan continue de croître pour les programmes d'alimentation scolaire, car l'importance de l'accès des élèves à une alimentation saine ne peut être ignorée, en particulier pendant la période où nous nous trouvons. La Coalition pour une alimentation scolaire saine est ravie de cette lettre conjointe de CODE et COMOH). Ce document visionnaire et important démontre que le leadership émerge dans les provinces et les territoires pour à la fois élargir leurs propres engagements et entamer un dialogue avec le gouvernement fédéral sur la collaboration pour élargir les programmes d'alimentation scolaire. La Coalition a hâte de continuer à faire pression pour une alimentation scolaire saine pour tous.

6 views0 comments