top of page

COMMUNIQUÉ DE PRESSE | Le budget fédéral de 2023

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE


Résumé

  • La Coalition pour une saine alimentation scolaire (« la Coalition ») est déçue qu'il n'y ait pas de financement pour l'alimentation scolaire dans le Budget 2023. Combiné avec l'absence d'augmentation du financement dans de nombreux budgets provinciaux récents, les programmes d’alimentation scolaire à travers le Canada continueront à lutter pour répondre aux demandes croissantes cette année.

  • Au cours de l'année prochaine, la Coalition attend de travailler avec le gouvernement du Canada à l'élaboration d'une politique nationale sur l'alimentation scolaire et d'un plan de mise en œuvre réussi d'un programme d'alimentation scolaire pour le Canada, tel que promis dans deux programmes électoraux fédéraux en 2021 et tel qu'inclus dans deux lettres de mandat ministériel.


MONTRÉAL, QC, 31 mars 2023 — Conscients de l'importance des programmes d'alimentation scolaire pour les enfants, leurs familles et leurs communautés, la Coalition et ses membres sont déçus qu'il n'y ait pas de financement pour les programmes d'alimentation scolaire dans le budget 2023. La Coalition est toutefois convaincue que le gouvernement fédéral honorera son engagement à mettre en œuvre un Programme d’alimentation scolaire pour le Canada.


La Coalition et ses plus de 250 organisations membres sont particulièrement frustrées par l'augmentation du coût des aliments qui met en péril de nombreux programmes d'alimentation scolaire. En raison de l'augmentation du nombre d'utilisateurs de programme et de la montée en flèche du coût des aliments, d'innombrables programmes d'alimentation scolaire à travers le pays signalent qu'ils pourraient devoir fermer leurs portes avant la fin de l'année scolaire, parce que leurs fonds annuels ont été épuisés.



«  Dans un budget de plusieurs milliards de dollars, une politique sociale judicieuse aurait inclus l'engagement du programme électoral libéral de consacrer un milliard de dollars sur cinq ans à la mise en place d'un programme national d'alimentation scolaire », partage Debbie Field, coordonnatrice de la Coalition. « Un investissement dans les programmes d’alimentation scolaire aurait permis à un plus grand nombre d'enfants et de jeunes, d'un océan à l'autre, de prendre un déjeuner, un dîner ou une collation saine à l'école, ce qui aurait été bénéfique pour leur santé et leur capacité d'apprentissage. Un tel investissement aurait également permis de réduire les pressions sur le budget des familles. »

La Coalition se prépare également aux conséquences négatives de l'absence d'augmentation du financement de base des écoles dans les récents budgets de l'Ontario et de la Nouvelle-Écosse, et de l'insuffisance des augmentations récentes dans les budgets de la Saskatchewan et du Nouveau-Brunswick. Elle exhorte tous les gouvernements provinciaux et territoriaux à considérablement augmenter le financement de l’alimentation scolaire, en fonction de l'augmentation du coût des aliments. L'investissement historique de 214 millions de dollars en Colombie-Britannique est un exemple de ce que les provinces et les territoires peuvent et doivent faire.



« Sans de nouveaux investissement fédéraux, en plus de la récente augmentation du prix des aliments, les organisations comme la nôtre qui fournissent des repas à des milliers d'élèves chaque jour comptent encore plus sur le soutien provincial cette année », a déclaré Thibaud Liné, directeur général de La Cantine pour tous. « Les membres de la Coalition conseillent vivement aux provinces et aux territoires, y compris le Québec, d'augmenter leur financement actuel, car les fournisseurs d'aliments scolaires sont prêts à élargir leurs programmes indispensables. Tous les élèves devraient avoir accès à des repas sains, quels que soient les moyens financiers de leurs parents ».

L'amélioration de l'accès des enfants aux aliments nutritifs a des effets bénéfiques sur leur santé physique et mentale, leurs futures habitudes alimentaires, leur comportement et leurs résultats scolaires. Les programmes d’alimentation scolaire ont également des effets positifs sur les familles, les communautés, ainsi que l'économie en réduisant les coûts alimentaires des ménages, en créant des emplois et en renforçant les systèmes alimentaires locaux et durables.


« Nous sommes impatients de voir comment les programmes d’alimentation scolaires continueront à promouvoir la santé dans leur mise en œuvre et comment ils seront soutenus pour introduire des aliments cultivés localement, y compris des aliments traditionnels autochtones », a déclaré Sydney Richards, directrice des partenariats et programmes autochtones à Canadian Feed the Children, membre du comité directeur de la Coalition et coprésidente du Cercle autochtone pour l'alimentation scolaire. « Nous demandons au gouvernement fédéral de respecter son engagement à envers la réconciliation avec les peuples autochtones en donnant la priorité à la souveraineté alimentaire autochtone dans les programmes d’alimentation scolaire. Cela implique aussi de négocier des accords avec les dirigeants et les dirigeantes autochtones afin d’établir des programmes de repas scolaires indépendants fondés sur une approche qui tient compte de la particularité des collectivités détenant des droits ».

La Coalition est convaincue que l'élan se poursuivra en vue de l'élaboration d'un programme d’alimentation scolaire solide pour le Canada. Le gouvernement fédéral partagera bientôt les résultats des consultations publiques tenues en 2022 et travaille activement à l'élaboration d'une Politique nationale d’alimentation scolaire. La Coalition espère bien soutenir ces initiatives et exhorte le gouvernement d’agir rapidement au cours de l'année 2023 pour négocier des accords avec les provinces et les territoires, les dirigeants et les dirigeantes des communautés Premières Nations, des Métis et des Inuits, et à fournir un financement dès que possible.


L’élaboration d’un programme d’alimentation scolaire pour le Canada bénéficie d’un large soutien public. Plus de 140 000 personnes au Canada, dont de nombreux élèves, ont participé à l’événement de la Grande croquée tout au long du mois de mars pour manifester leur soutien à une saine alimentation scolaire.


 

Pour plus d’information, veuillez contacter:


Anita Kapuscinska

Responsable des communications

La Cantine pour tous

(514) 226-3932


La Coalition pour une saine alimentation scolaire est un réseau en pleine expansion de plus de 250 organisations membres à but non lucratif et de plus de 100 sympathisants de chaque province et territoire qui plaident en faveur d'un investissement public et de normes fédérales pour un programme universel d'alimentation scolaire à coûts partagés qui permettrait à tous les enfants d'avoir un accès quotidien à une alimentation saine à l'école.



72 vues

Comments


bottom of page