• La Coalition

Les programmes d’alimentation scolaire au Canada et les Objectifs de développement durable


Alors que notre gouvernement fédéral s'apprête à élaborer une politique et un programme d'alimentation scolaire pour le Canada, et à se joindre aux autres pays du G7 et à la plupart des pays du monde en investissant dans l'alimentation scolaire, notre Coalition a trouvé pertinent d'examiner les Objectifs de développement durable afin d'informer les recommandations que nous proposons pour optimiser la conception d'un programme d'alimentation scolaire.

Cet article présente quelques réflexions ainsi qu'un bref aperçu de la manière dont les ODD et les programmes d’alimentation scolaires peuvent se renforcer mutuellement. Vous pouvez également accéder à un rapport plus complet, rédigé par Susan Alexander du Réseau pour une alimentation durable : L'alimentation scolaire et les objectifs de développement durable : Une voie pour atteindre plusieurs cibles et objectifs.

Les ODD de l'ONU et un programme d'alimentation scolaire pour le Canada : Mise en contexte

En 2015, le Canada a adhéré aux 17 objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies. Les ODD exigent du gouvernement du Canada qu'il mette en œuvre une série d'objectifs différents, y compris ceux liés à l'alimentation, à la nutrition et à l'agriculture d'ici 2030. Ces objectifs constituent une feuille de route qui permettrait de faire progresser la santé des gens et de la planète.

En 2019, le gouvernement du Canada a annoncé qu'il travaillerait à la mise en place d'un programme national d'alimentation scolaire pour ensuite l’inclure dans la nouvelle Politique alimentaire pour le Canada. Le gouvernement cherche maintenant à mesurer le succès de la politique alimentaire à l'aide de critères fondés sur les ODD.

La plateforme électorale libéral de 2021 promis ensuite de "Travailler avec ses partenaires provinciaux, territoriaux, municipaux et autochtones, ainsi qu’avec divers intervenants, pour élaborer une politique nationale en matière d’alimentation dans les écoles et pour travailler à l’élaboration d’un programme national de repas nutritifs dans les écoles grâce à un investissement d’un milliard de dollars sur cinq ans”. En décembre 2021, cet engagement a été inclus dans les lettres de mandat de la ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire et de la ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social.

Cet engagement a coïncidé avec une autre initiative mondiale importante, également liée à l'agenda 2030 pour le développement durable. La School Meals Coalition, lancée en avril 2021, « soutiendra les gouvernements et leurs partenaires pour améliorer ou restaurer les programmes de repas scolaires nationaux et durables, et faire en sorte que chaque enfant puisse recevoir un repas sain et nutritif à l'école d'ici 2030 ». (traduction libre)

Alors que nous cherchons à explorer les liens entre les ODD et l'élaboration d'un programme d’alimentation scolaire pour le Canada, un certain nombre de questions nous viennent à l'esprit :

  • Comment un programme d’alimentation scolaire pour le Canada, avec des normes et des investissements fédéraux, pourrait-il aider le gouvernement à faire progresser ses engagements liés aux ODD ?

  • Comment le Canada pourrait-il concevoir les programmes d'alimentation scolaire de manière à ce qu'ils contribuent le plus possible à la réalisation des ODD ?

  • Comment est-ce qu’un passage en revue des ODD peut-il nous aider à concevoir les meilleurs programmes d’alimentation scolaire possibles ?

  • Et que pouvons-nous apprendre au Canada de la School Meals Coalition mondiale - ainsi que des gouvernements du monde entier qui ont harmonisé les programmes d'alimentation scolaire au niveau fédéral - sur la meilleure conception d'un programme d'alimentation scolaire pour le Canada ?

Nous savons que la pertinence des programmes d’alimentation scolaire dans l’atteinte des cibles précises et des ODD dépend de la manière dont ces programmes sont conçus et mis en pratique. Nous croyons qu'un programme bien conçu et complet pour le Canada aura le plus grand potentiel pour atteindre plusieurs objectifs et cibles. Nous considérons qu'un programme intégral et bien conçu pour le Canada sera le plus apte à atteindre multiples objectifs et cibles.


Au cours des trois prochaines années, la Coalition travaillera avec ses membres, d'autres partenaires et parties prenantes de l’alimentation scolaire - jeunes, enseignants et parents - et le Réseau pour une alimentation durable afin d’explorer les questions évoquées ci-dessus. À travers ce travail, la Coalition cherchera à faire avancer les ODD en identifiant, développant et partageant les meilleures pratiques identifiées à travers la société civile et les systèmes alimentaires autochtones, et en entreprenant une analyse des politiques afin de combler les lacunes relevées dans les connaissances et les données.

Au moment où nous amorçons ce processus, nous souhaitons tout d'abord remercier Susan Alexander et le RAD pour le document de travail intitulé L'alimentation scolaire et les Objectifs de développement durable: Une voie pour atteindre plusieurs cibles et objectifs.


La section suivante présente quelques extraits du document de travail mentionné ci-dessus.


9 Objectifs de développement durable sont directement concernés par l’élaboration d'un programme alimentaire scolaire pour le Canada :


Grâce à un examen initial des 17 objectifs du SDG, le document du RAD a constaté que 9 des Objectifs de développement durable semblaient être directement concernés par la conception d'un programme d’alimentation scolaire pour le Canada, et que les 8 autres y étaient indirectement liées.


Chaque objectif des ODD est décomposé en plus petites cibles associées. Le tableau ci-dessous montre comment les programmes d'alimentation scolaire ont un impact direct sur 14 des cibles associées aux 9 ODD les plus directement concernés par les programmes d’alimentation scolaire.



OBJECTIF 1 - Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde

Cible 1.2 D’ici à 2030, réduire de moitié au moins la proportion d’hommes, de femmes et d’enfants de tous âges souffrant d’une forme ou l’autre de pauvreté, telle que définie par chaque pays

​Un programme universel d'alimentation scolaire offrirait un accès équitable et digne à une alimentation saine pour les enfants et apporterait un certain soutien aux familles à faible revenu. Un tel programme ne servirait pas comme remplacement au soutien au revenu nécessaire pour le nombre inacceptable de Canadiens vivant dans la pauvreté. Les programmes d'alimentation scolaire peuvent réduire la pression sur le budget familial en couvrant le coût des repas à l'école et sont reconnus mondialement comme une composante d'un bon filet de sécurité sociale, qui inclut notamment les logements subventionnés et la garde d'enfants.

Cible 1.3 Mettre en place des systèmes et mesures de protection sociale pour tous, adaptés au contexte national, y compris des socles de protection sociale, et faire en sorte que, d’ici à 2030, une part importante des pauvres et des personnes vulnérables en bénéficient

Lorsque universel, un programme d’alimentation scolaire fait partie d’un système de protection sociale qui bénéficie à tous les enfants de toutes les communautés, sauf ceux qui ne vont pas à l'école par exclusion ou par choix.

OBJECTIF 2 - Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable

Cible 2.1 D’ici à 2030, éliminer la faim et faire en sorte que chacun, en particulier les pauvres et les personnes en situation vulnérable, y compris les nourrissons, ait accès tout au long de l’année à une alimentation saine, nutritive et suffisante

Les programmes d’alimentation scolaire universels peuvent servir les élèves de tous niveaux de revenus, assurant à tous un accès équitable à des aliments nutritifs.

Cible 2.3 D’ici à 2030, doubler la productivité agricole et les revenus des petits producteurs alimentaires, en particulier les femmes, les autochtones, les exploitants familiaux, les éleveurs et les pêcheurs, y compris en assurant l’égalité d’accès aux terres, aux autres ressources productives et intrants, au savoir, aux services financiers, aux marchés et aux possibilités d’ajout de valeur et d’emploi autres qu’agricoles

Les programmes d’alimentation scolaire peuvent créer des marchés prévisibles et structurés pour les petits agriculteurs, réduire leurs risques d'investissement et leur fournir une source régulière de revenus.

Cible 2.4 D’ici à 2030, assurer la viabilité des systèmes de production alimentaire et mettre en œuvre des pratiques agricoles résilientes qui permettent d’accroître la productivité et la production, contribuent à la préservation des écosystèmes, renforcent les capacités d’adaptation aux changements climatiques, aux phénomènes météorologiques extrêmes, à la sécheresse, aux inondations et à d’autres catastrophes et améliorent progressivement la qualité des terres et des sols

Les programmes d’alimentation scolaire ont un énorme potentiel pour faire progresser les systèmes alimentaires régionaux durables en établissant des normes d'apprivoisement.

OBJECTIF 3 - Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge

Cible 3.4 D’ici à 2030, réduire d’un tiers, par la prévention et le traitement, le taux de mortalité prématurée due à des maladies non transmissibles et promouvoir la santé mentale et le bien-être

Les programmes de repas scolaires offrent une occasion unique pour influencer de manière positive les choix et les comportements des enfants relatifs à la santé, et donc de diminuer le risque qu'ils ont de développer une (ou plusieurs) maladie(s) chronique(s).

OBJECTIF 4 - Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie

Cible 4.1 D’ici à 2030, faire en sorte que toutes les filles et tous les garçons suivent, sur un pied d’égalité, un cycle complet d’enseignement primaire et secondaire gratuit et de qualité, qui débouche sur un apprentissage véritablement utile

Les programmes d'alimentation scolaire ont des effets bénéfiques sur l'apprentissage et la réussite scolaire des élèves. Les leaders de la Schools Meals Coalition ont déclaré que maintenant que tous les pays du monde ont un système d'éducation publique, tous les pays ont besoin d'un système d'alimentation scolaire publique.

Cible 4.7 D’ici à 2030, faire en sorte que tous les élèves acquièrent les connaissances et compétences nécessaires pour promouvoir le développement durable, notamment par l’éducation en faveur du développement et de modes de vie durables, des droits de l’homme, de l’égalité des sexes, de la promotion d’une culture de paix et de non-violence, de la citoyenneté mondiale et de l’appréciation de la diversité culturelle et de la contribution de la culture au développement durable

Les programmes d'alimentation scolaire qui incluent des cours sur l'alimentation et la nutrition peuvent contribuer à la sensibilisation des élèves aux questions liées à la durabilité et les amener à adopter des comportements plus écologiques.

OBJECTIF 5 - Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles

Cible 5.4 Faire une place aux soins et travaux domestiques non rémunérés et les valoriser, par l’apport de services publics, d’infrastructures et de politiques de protection sociale et la promotion du partage des responsabilités dans le ménage et la famille, en fonction du contexte national

Les programmes d’alimentation scolaire appuient les parents, et notamment les femmes qui travaillent, en leur donnant la possibilité d'externaliser la préparation d'au moins un repas pour leurs enfants par jour. Ces programmes, ainsi que les programmes universels de garde d'enfants, peuvent faire partie d'une approche globale d'équité et de soutien aux femmes. Les programmes d’alimentation scolaires comportant une composante d’éducation alimentaire peuvent servir de modèle à une éducation nutritionnelle et alimentaire non sexiste et dépourvue de tout stéréotype de genre, afin de promouvoir une plus grande responsabilité et équité alimentaire et domestiques chez les enfants.

OBJECTIF 8 : Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous

Cible 8.1 Maintenir un taux de croissance économique par habitant adapté au contexte national et, en particulier, un taux de croissance annuelle du produit intérieur brut d’au moins 7 % dans les pays les moins avancés.

Les programmes d’alimentation scolaire peuvent créer des emplois durables et respectueux du climat à l'école, dans les exploitations agricoles et dans les entreprises de transformation locales.

OBJECTIF 10 - Réduire les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre

Cible 10.2 D’ici à 2030, autonomiser toutes les personnes et favoriser leur intégration sociale, économique et politique, indépendamment de leur âge, de leur sexe, de leur handicap, de leur race, de leur appartenance ethnique, de leurs origines, de leur religion ou de leur statut économique ou autre

Les repas et les programmes éducatifs alimentaires axés sur la diversité culturelle offrent aux élèves la possibilité de découvrir diverses cultures et l’occasion de pratiquer leurs propres cultures.

OBJECTIF 12 - Établir des modes de consommation et de production durables

Cible 12.3 D’ici à 2030, réduire de moitié à l’échelle mondiale le volume de déchets alimentaires par habitant au niveau de la distribution comme de la consommation et réduire les pertes de produits alimentaires tout au long des chaînes de production et d’approvisionnement, y compris les pertes après récolte

Les programmes qui s'approvisionnent localement et qui font participer les élèves à la production, la récolte et à la préparation des aliments peuvent réduire à la fois les gaspillages (grâce à une plus grande appréciation de ces produits de la part des élèves) et les déchets de production.

Cible 12.7 Promouvoir des pratiques durables dans le cadre de la passation des marchés publics, conformément aux politiques et priorités nationales

Les programmes d’alimentation scolaire peuvent soutenir les stratégies de production alimentaire locale en cultivant des relations d’étroite collaboration entre les écoles, les partenaires communautaires et les producteurs alimentaires locaux.

OBJECTIF 16 - Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et inclusives aux fins du développement durable, assurer l’accès de tous à la justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes à tous

Cible 16.7 Faire en sorte que le dynamisme, l’ouverture, la participation et la représentation à tous les niveaux caractérisent la prise de décisions

​Lorsque les élèves, les parents, le personnel de l'école et les parties prenantes locales telles que les agriculteurs et les municipalités locales sont impliqués dans la conception et l'évaluation des programmes d’alimentation scolaire, ils rassemblent les communautés pour créer des sociétés plus inclusives.

Les programmes d'alimentation scolaire contribuent à la réalisation des huit autres objectifs, bien que de manière plus indirecte


L'objectif 6 (Eau propre et assainissement) : Les programmes d’éducation alimentaire peuvent permettent aux enfants de comprendre pourquoi l'accès à l'eau et sa gestion sont essentiels


L'objectif 7 (Énergie propre et d’un coût abordable) : Les programmes d'alimentation scolaire qui s'engagent à s'approvisionner en produits qui sont totalement ou en partie issus de l'agriculture durable créent une demande qui favorise la transformation des exploitations agricoles.


L'objectif 9 (Industrie, innovation et infrastructure) : Les programmes peuvent contribuer à la rénovation ou la construction de jardins et de cuisines scolaires durables et accessibles, ainsi qu’à la création d’un marché fiable permettant aux petits producteurs locaux de grandir.


L'objectif 11 (Villes et communautés durables) : Les projets de jardins scolaires urbains contribuent à l'atteinte des cibles relatives aux espaces verts et appuient une urbanisation inclusive et écologique.


L'objectif 13 (Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques) : Les programmes peuvent contribuer à l’élaboration de menus sains pour les enfants et pour la planète; permettre de mieux faire connaître l'impact de nos choix alimentaires sur les émissions de gaz à effet de serre; promouvoir la réduction du gaspillage alimentaire; fournir un marché durable et respectueux du climat pour les produits agricoles; et apprendre aux élèves et à leur entourage comment cultiver des aliments de façon durable.


L'objectif 14 (Vie aquatique) : Les programmes peuvent soutenir la pêche durable à travers les décisions prises pour acquérir les aliments et à travers l’éducation alimentaire.


L'objectif 15 (Vie terrestre): Les programmes peuvent soutenir l'utilisation des terres et à la protection de la biodiversité à travers les choix de menus, les projets de jardins scolaires et l'éducation alimentaire.


L'objectif 17 (Partenariats pour la réalisation des objectifs) : Le Canada a exprimé son soutien de longue date envers les programmes de repas scolaires du Programme alimentaire mondial dans son Examen national volontaire sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre du Programme 2030.


Pour en savoir plus, consultez le document de travail 2021 du Réseau pour une alimentation durable intitulé L’alimentation scolaire et les Objectifs de développement durable : Une voie pour atteindre plusieurs cibles et objectifs


Nous sommes impatients d'explorer à l’avenir comment tous ces ODD concernent et peuvent faire progresser les programmes d’alimentation scolaire!


Article écrit par Carolyn Webb et Debbie Field, La Coalition pour une saine alimentation scolaire

73 views0 comments