top of page
  • La Coalition

Propositions pour un programme national de repas nutritifs à l'école

En octobre 2022, la Coalition a soumis aux ministres Bibeau et Gould des propositions pour un programme national de repas nutritifs dans les écoles. Ce document de 23 pages, rédigé par nos plus de 220 membres organisationnels, résume nos recommandations et nos preuves. Dans le cadre du processus de consultation sur la politique, nous avons soumis à nouveau nos propositions au gouvernement pour alimenter leur consultation et nous partageons maintenant ce document.


Pour tous ceux qui souhaitent s'en servir - veuillez l'utiliser, le référencer et le partager largement!


La Coalition pour une saine alimentation scolaire s'est réjouie de l'engagement fédéral historique pris en 2021 dans les lettres de mandat de la ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, et de la ministre des Familles, des Enfants et du Développement social, Karina Gould, « de travailler avec les provinces, les territoires, les municipalités, les partenaires autochtones et les intervenants pour élaborer une politique nationale sur l'alimentation scolaire et pour travailler à la mise en place d'un programme national de repas nutritifs dans les écoles. »


À l'automne 2022, le gouvernement a lancé un processus rigoureux, la Consultation sur l'élaboration d'une politique pancanadienne sur l'alimentation scolaire, afin d'informer cette politique, qui comprend des tables rondes, un questionnaire en ligne, des visites de programmes d'alimentation scolaire et des rencontres dans les milieux communautaires. La Coalition a pleinement encouragé ce processus et nous applaudissons les efforts des ministres Karina Gould et Marie-Claude Bibeau pour écouter les divers points de vue de tout le pays qui peuvent contribuer à l'élaboration du meilleur programme possible pour le Canada.


Nous sommes heureux de partager nos propositions afin de mieux alimenter le processus de consultation.




Propositions pour un programme national de repas nutritifs à l'école : résumé exécutif



Comment donner suite aux engagements du gouvernement d'élaborer une politique alimentaire nationale pour les écoles et de travailler à la mise en place d'un programme national de repas nutritifs dans les écoles, élément essentiel de la politique alimentaire évolutive du gouvernement pour le Canada.


RECOMMENDATIONS


  1. La ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire et la ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social (les ministres), en étroite collaboration avec le ministre de la Santé, la ministre des Services aux Autochtones et le ministre des Relations Couronne-Autochtones, dirigent les consultations et la collaboration avec les provinces, les territoires, les municipalités, les partenaires autochtones, les experts et les autres partenaires et intervenants dans l'élaboration de propositions soumises à l'examen du Cabinet concernant une Politique nationale en matière d'alimentation dans les écoles (la Politique) et un Programme national de repas nutritifs (le Programme), conformément à la stratégie, aux principes directeurs, aux éléments du Programme, aux rôles et aux modalités de financement énoncés à l'annexe A.

  2. Tout en accordant la plus grande priorité à la prise en charge des besoins nutritionnels immédiats des élèves dans toute la mesure du possible en fonction des nouvelles ressources disponibles, le Programme comprend également des mesures adéquates pour tester, démontrer et évaluer les besoins et les possibilités à plus long terme en matière d'alimentation scolaire afin de soutenir un Programme permanent rigoureux.

  3. À la suite d’un engagement et des consultations continues avec les partenaires et les intervenants au cours des premières années de la Politique et du Programme, les ministres présenteront au Cabinet, dans un délai de trois ans, un rapport sur les résultats et les conclusions provisoires, ainsi que des propositions pour un Programme plus complet et permanent en tant qu'élément intégral et constant d'une Politique nationale de repas nutritifs.

  4. Tout en allouant une partie raisonnable du financement initial du Programme pour aider à répondre aux besoins nutritionnels immédiats des élèves autochtones, les ministres entament immédiatement des consultations et une collaboration avec les dirigeants autochtones en vue de l'élaboration urgente, à examiner par le Cabinet, de propositions visant à créer ou à améliorer des programmes de repas nutritifs indépendants, autogérés et fondés sur une approche qui tient compte de la particularité des collectivités à l'intention des élèves des Premières nations, des Métis et des Inuits, en reconnaissance de leurs besoins, traditions et priorités uniques, et conformément aux obligations et aux engagements fédéraux en matière de réconciliation, de l’autodétermination des Autochtones et de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones (DNUDPA).

  5. Lors de la conception du Programme, une attention particulière sera accordée aux huit principes directeurs figurant dans l'annexe A, notamment en ce qui concerne : la mise en place de normes cohérentes et de pratiques exemplaires à appliquer dans tout le Canada ; l’alignement avec le Guide alimentaire canadien ; le renforcement des mesures de protection contre le marketing des aliments auprès des enfants ; et l'accent mis sur l'accès universel et digne ; et sur l'approvisionnement alimentaire local.

  6. Les ministres consultent la Coalition pour une saine alimentation scolaire et collaborent avec elle - notamment par l'intermédiaire d'un éventuel comité consultatif sur l'alimentation scolaire composé d'experts et d'intervenants objectifs qui n'ont pas de conflits d'intérêts commerciaux - pour l'élaboration et le lancement, la mise en œuvre, le suivi et l'évaluation de la Politique et du Programme.


Accédez au document complet ici. Et voici la version anglaise.

14 views
bottom of page