top of page

Première réunion de la Coalition mondiale pour l’alimentation scolaire à Paris


Par: Dr. Amberley Ruetz


Les 18 et 19 octobre, le président français Emmanuel Macron a accueilli 59 pays ainsi que 150 organisations non gouvernementales, à l'occasion de la première édition de la réunion mondiale de la Coalition mondiale pour l'alimentation scolaire à Paris, en France. Cette initiative, lancée en 2021 par la France et la Finlande, avec le soutien du Programme alimentaire mondial, vise à garantir que d'ici 2030, chaque enfant dans le monde ait accès aux repas scolaires dont il a besoin pour apprendre et bien grandir.


Une série d'annonces importantes ont été faites au cours de la réunion qui contribuera à la réalisation de cet objectif :


  • 28 pays ont fait état de progrès depuis leur adhésion à la Coalition, comme le Kenya qui a annoncé en début d'année la création du plus grand programme de repas scolaires d'Afrique.

  • Sept nouveaux pays, la Belgique, l'Italie, la Lettonie, la Mongolie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, le Surinam et l'Ukraine, ont rejoint la Coalition.

  • De nombreux autres pays ont profité du Sommet pour annoncer de nouveaux engagements visant à élargir la portée et à améliorer la qualité des programmes de repas scolaires :

    • les Émirats arabes unis qui se sont engagés à fournir des repas à tous les enfants des écoles publiques au cours des deux prochaines années;

    • la France a renouvelé son engagement en faveur de repas scolaires à 1 € dans les cafétérias scolaires et universitaires et de petits déjeuners gratuits dans les écoles (bénéficiant à 250 000 élèves au cours de l'année scolaire 2022-2023). Depuis leur mise en place en avril 2019, 20 millions de repas à 1 € ont été servis dans les cantines scolaires. De même, une aide de 50 millions d'euros a été versée dans le cadre du plan de relance post-pandémique de la France pour les cantines scolaires des communes durables. Les efforts français ont également porté sur la qualité de l'alimentation pour tous. La France s'est fixé pour objectif que 50 % des produits servis soient des produits durables et bénéficient d'un label de qualité, dont 20 % issus de l'agriculture biologique;

    • la Somalie, qui a lancé une nouvelle politique d'alimentation scolaire à base de produits locaux.

  • Le Partenariat mondial pour l'éducation et la Coalition mondiale pour l'alimentation scolaire s'associeront pour créer l'initiative "School Nutrition Technical Assistance Facilities"(Infrastructures d'assistance technique à la nutrition scolaire) afin de faciliter l'accès au financement des repas scolaires, d'améliorer les cadres politiques et juridiques et d'accroître la participation à l'alimentation scolaire à domicile.


Les organisations non gouvernementales canadiennes, notamment la Coalition pour une saine alimentation scolaire, le Centre for Health Science and Law (Centre pour les sciences de la santé et du droit) (CHSL) et le Club des petits déjeuners Canada, ont été parmi les premières organisations à rejoindre la Coalition mondiale pour l'alimentation scolaire. Le gouvernement du Canada a été beaucoup plus lent à signer, mais a fini par le faire l'année dernière ; cependant, la promesse du gouvernement fédéral d'un programme national d'alimentation scolaire dans le budget 2019 et deux lettres de mandat ministériel de 2021 n'ont toujours pas été financées.


Le Brésil a annoncé qu'il accueillerait le prochain Sommet mondial de l'alimentation scolaire en 2025. Espérons que le Canada aura de bonnes nouvelles concernant le financement fédéral dans le budget 2024 et que nous pourrons tous les célébrer au Brésil en 2025.


D'un point de vue personnel, il était extraordinaire d'être en compagnie de tant de défenseurs passionnés des programmes alimentaires scolaires. Le fait d'entendre parler de l'extraordinaire programmation au niveau local, de l'engagement financier des gouvernements et de la recherche en cours a été une source d'inspiration.


Pour lire le résumé complet du Sommet, consultez la Déclaration de la Coalition mondiale pour l’ alimentation scolaire ici (disponible en anglais seulement):


35 vues

Comentarios


bottom of page