top of page

Nouvelle recherche : La logique économique de l'investissement dans les programmes de repas scolaires au Canada

Par: Dre. Amberley Ruetz


Crédit photo (version en français à venir): Dre. Alexandra Sawatzky


Les professionnels de l'alimentation scolaire et les chercheurs connaissent les multiples avantages des programmes d'alimentation scolaire sur la santé et le bien-être des enfants, de leurs familles et de leurs communautés. Des recherches récentes menées dans des pays du monde entier montrent que les programmes d’alimentation scolaire offrent également un retour sur investissement exceptionnel.

La Fondation de la famille Arrell et Ruetz Consulting ont le plaisir de présenter leur nouveau rapport intitulé «La logique économique d'investir dans les programmes d’alimentation scolaire au Canada : impacts multisectoriels dans des pays comparables à revenu élevé»(disponible en anglais seulement pour l’instant). Le rapport détaille le retour sur investissement multisectoriel qui découle de l'investissement dans les programmes d’alimentation scolaire, en mettant l'accent sur l'éventail des avantages associés à la gratuité universelle des repas scolaires.

Dans l'ensemble, il a été démontré que les programmes d’alimentation scolaire universels et gratuits ont un retour de 2,5 à 7 fois en termes de santé humaine et d'avantages économiques dans des pays comparables à revenu élevé (voir page 18). Plus précisément, certains de ces avantages comprennent la façon dont les programmes d’alimentation scolaire : 

  • peuvent apporter un soulagement immédiat aux budgets des ménages (pages 4-6)

  • améliorent les résultats d'apprentissage des élèves et, à long terme, augmentent les revenus des élèves tout au long de leur vie et réduisent les inégalités sociales (pages 10-12) ;

  • stimulent la participation des mères au marché du travail (pages 9 et 10) ;

  • créent des emplois et renforcent les systèmes alimentaires locaux (pages 6-8) ;

  • améliorent la santé et la sécurité alimentaire (pages 12-15) ;

  • renforcent les communautés autochtones (page 16) ;

Un programme d'alimentation scolaire pancanadien viendrait s’ajouter au service universel de garde d’enfants et à l’Allocation canadienne pour enfants en tant qu’importants soutiens sociaux, apportant un soulagement immédiat aux familles tout en contribuant à des avantages économiques, sanitaires et sociaux à long terme. Un investissement de 200 millions de dollars pour l'alimentation scolaire dans le budget 2024 serait la première étape vers la réalisation de la promesse électorale du Parti Libéral de 2021 d'un milliard de dollars sur cinq ans.

Un investissement de 200 millions de dollars ne représenterait qu'une fraction des dépenses actuelles du gouvernement fédéral, qui s'élèvent à environ 500 milliards de dollars en 2023, et apporterait un soutien immédiat aux familles tout en améliorant la santé publique et la prospérité économique pour les générations à venir. Les enfants de notre pays ne représentent que 20 % de notre population, mais 100 % de notre avenir. Un investissement dans un programme d'alimentation scolaire pancanadien aujourd'hui est un investissement dans une société canadienne plus forte demain.


Citation


31 vues

Comentarios


bottom of page