• Veronica Wahba

L'innovation des programmes alimentaires scolaires pendant la COVID

Notes de la réunion de la Coalition pour une saine alimentation scolaire du 26 mai 2021


Par Veronica Wahba, Université de Toronto, Campus de Scarborough, étudiante en études de la santé, Feeding City


Le 26 mai 2021, les membres de la Coalition de partout au Canada se sont réunis pour entendre comment les programmes d'alimentation scolaire s'adaptent aux restrictions de la Covid-19, et pour discuter de ce qu'ils espèrent voir intégré dans un programme d'alimentation scolaire à l'échelle du Canada.


Les participants ont entendu les conférenciers suivants :

Gord Androsoff, directeur général de CHEP Good Food Inc. Saskatoon, Saskatchewan :

  • Le CHEP (abréviation de " Child Hunger and Education Program ") est un organisme à but non lucratif dirigé par des bénévoles qui sert sa communauté à Saskatoon depuis 1989 en offrant des programmes et des services liés à l'alimentation et en défendant la sécurité alimentaire.

  • Les programmes réguliers du CHEP comprennent un marché communautaire (sur place et mobile) et des magasins pour personnes âgées qui fournissent des aliments frais, un soutien aux programmes de nutrition scolaire avec l'achat et la livraison d'aliments, une cuisine centralisée qui prépare des dîners en sac pour les écoles sans programme alimentaire, un soutien aux jardins communautaires, un programme de stages en agriculture urbaine et des modules éducatifs (en ligne pendant la Covid) sur la nutrition et les compétences culinaires.

  • Pendant la Covid-19, les programmes du CHEP se sont adaptés aux restrictions. Ils ont lancé un programme de livraison aux familles dans les écoles pour livrer des boîtes de nourriture aux élèves qui avaient l'habitude de recevoir de la nourriture à l'école. Son programme de repas pour les personnes âgées s'est poursuivi.

  • Le CHEP a dû faire face à la difficulté de recruter des bénévoles pendant la période de la Covid-19. Gord a indiqué que le CHEP espère que le gouvernement fédéral élaborera des normes nationales pour un programme d'alimentation national et un financement pour l'aider à exécuter son programme.

Natalie Berghuis, coordonnatrice régionale de Boîte à lunch, Centre alimentaire communautaire Le Dépôt, Montréal, Québec :


  • Natalie a parlé de la mission de la Boîte à lunch, qui consiste à s'attaquer à la question de la sécurité alimentaire tout en enseignant aux enfants et aux adolescents des compétences culinaires, en renforçant leurs connaissances nutritionnelles et en travaillant à l'établissement d'une relation saine à long terme avec la nourriture. Natalie a présenté les ateliers primaires de 10 semaines de la Boîte à Lunch qui accueillent jusqu'à 18 participants âgés de 9 à 11 ans dans 6 quartiers différents de l'île de Montréal. Dans chaque atelier, les participants préparent deux recettes, dont au moins une comprend un ingrédient vedette. Les participants explorent en détail cet ingrédient vedette (sa valeur nutritive, comment il pousse, etc.) et font également une activité interactive sur un autre sujet lié à l'alimentation, par exemple le marketing alimentaire, le compostage, les habitudes alimentaires dans le monde, etc.

Les élèves préparent un repas lors de l'atelier en ligne Boïte à Lunch
  • En raison de la Covid-19, Boîte à Lunch a dû s'adapter aux nouvelles restrictions. En septembre, ils ont commencé à animer leurs ateliers virtuellement via Zoom. Des kits ont été récupérés par les familles participantes que les enfants utilisent pour préparer les repas avec leurs parents pendant la session Zoom. Les ateliers virtuels ont permis aux enfants de participer à tous les aspects de la préparation du repas, contrairement aux sessions en personne où les enfants ne participaient qu'à certaines étapes de la recette. Natalie a également souligné l'importance d'impliquer les parents, car leurs comportements et leurs habitudes influencent leurs enfants.

  • Boîte à Lunch a été confrontée à certaines limites avec sa nouvelle approche, notamment l'incapacité de toucher autant de participants, à la fois parce qu'ils n'ont pas les moyens technologiques de se joindre via Zoom et en raison de la charge logistique supplémentaire que représente la préparation des kits. En effet, les kits comportent des ingrédients en portions individuelles, ce qui prend plus de temps à préparer. Cependant, les kits de recettes virtuelles comprennent 4 portions de la recette, ce qui permet de nourrir toute la famille !

  • En ce qui concerne les normes nationales sur la littératie alimentaire, Natalie a déclaré : « Ce serait formidable de voir des normes fondées sur des preuves pour ce à quoi un programme de littératie alimentaire devrait ressembler et [comment] il modifierait ce que Boîte à Lunch fait actuellement. » (24:30)

Karen Rodgers, coordonnatrice du programme de collation, Holy Family Catholic Elementary (London), London (Ontario) :

  • Le programme de collation de l'école élémentaire catholique Holy Family à London, en Ontario, offre à 200 élèves deux collations quotidiennes. Le programme a évolué avec la mise en ligne de l'école. Les élèves reçoivent des sacs de collation qui leur fournissent de la nourriture pour les jours de la semaine, les longs week-ends, les jours d'AP et les vacances prolongées. Ces sacs de collation pré-portionnés et préparés permettent aux enfants de manger indépendamment un repas sans dépendre de leurs parents.

  • Chaque sac de collation comprend « des fruits et légumes frais, des aliments à base de céréales complètes, des aliments protéinés et des produits laitiers. Nous essayons d'éviter les produits préemballés achetés dans les magasins, en optant pour des produits faits maison lorsque c'est possible» (28:12). Karen a déclaré : « Nous tenons compte du plaisir et de la psychologie de la nourriture, l'emballage ressemble à celui d'un restaurant à emporter, il comprend un menu et chaque semaine, il y a des spéciaux de nouveaux articles ou d'articles préférés » (28:21). Ces sacs de collation comprennent des menus hebdomadaires qui tiennent compte des allergies des enfants et de leurs familles, un rappel de la façon de laver les aliments et de les séparer selon la méthode de conservation appropriée (réfrigéré ou sec), tout en enseignant aux enfants des compétences pratiques.

  • Le programme « Snack bags at home » est disponible pour tous les enfants de l'école, leur fournit des aliments sains et faciles à préparer, et leur donne un sentiment d'indépendance. Karen a souligné le renforcement du sentiment d'appartenance à la communauté que ce programme a créé au sein du personnel et des élèves, comme elle l'a noté, certains élèves mangent virtuellement leurs collations ensemble.


Debbie Field, Coalition pour une saine alimentation scolaire (mises à jour nationales)

  • Debbie a souligné l'importance « d'attirer l'attention des pédiatres, des médecins hygiénistes et de nos alliés sur le fait que les enfants ont encore plus besoin d'avoir accès à des aliments sains pendant la période de la Covid-19 et que l'alimentation scolaire est un service essentiel ».

Les membres de la Coalition se sont séparés en petits groupes pour discuter des rôles que les différents niveaux de gouvernement et autres pourraient jouer pour faire avancer un programme d'alimentation scolaire à l'échelle du Canada.

11 views0 comments